Écrire, lire, publier

Dossier paru dans Les Plumes n° 8

Le plaisir d’écrire, rien que le plaisir d’écrire dans ce dossier des Plumes. Écrire pour l’autre pour le plaisir d’être lu, pour communiquer. Oublier l’apprentissage rigoureux de l’écriture, les lignes, les rédaction… et écrire dans un journal familial ou un journal d’enfants, voire un blog. Pour aller plus loin dans la réflexion, à côté des témoignages, ce dossier reprend quelques-unes des idées de Célestin Freinet.


Mag5

Un journal familial pour donner des nouvelles aux grands-parents et qui, finalement, se retrouve en ligne sur Internet.
Communiquer […], Mettre en ligne […], Évoluer […], Se faire plaisir […].

Des journaux et des blogs
Douze ans d’écriture en IEF avec les enfants ont donné cours à de nombreux projets, sans vraiment passer par la case « écriture scolaire obligatoire ». Journaux, newsletters, blogs, romans, chansons, poèmes… Chez Kristin, une grande partie des possibles à été explorée.
Le fond […], La forme […].

Les journaux d’enfants : une pratique ancienne
L’exemple de Virginia Woolf.

Célestin Freinet : la pratique de l’écrit
Sylvie et Isabelle donnent à entendre dans les deux textes qui suivent un peu de la pensée de Célestin Freinet en matière d’écrit. On ira de la pensée générale avec Sylvie à la pratique avec Isabelle. On prendra plaisir à voir comment les journaux d’enfants d’aujourd’hui, écrits par les enfants non-sco, sont dans la lignée de la pensée de Freinet.
La technique Freinet : « C’est en écrivant que l’on apprendre à écrire » […].

« Dis, maman ! À qui est-ce qu’on envoie le journal demain ? »
Parmi les familles IEF, plusieurs éditent des journaux d’enfants quelquefois depuis des années. C’est souvent à titre individuel, mais cela peut être également une activité inter-familiaie. Pour exemple : l’opération Échange de journaux à LAIA gérée et décrite ici par Isabelle, mais aussi deux autres modes de fonctionnement à découvrir en encart. Vous pourrez ainsi vous joindre à l’une des formules, copier l’une d’elles ou inventer la vôtre.
« Comment cela fonctionne ? » […], « Mais de quoi est–ce que nos enfants parlent ? » […], « Mais mon enfant est trop petit pour parvenir à écrire deux pages… » […], « Mais cela risque de ne pas être un discours très “français”… » […], « Quel est l’intérêt d’écrire dans un journal d’enfant ? » […].

Encadrés :
Faire un journal comme un pro !
Célestin Freinet (1896-1966)
Références – Bibliographie
Autres modes de fonctionnement de journaux d’enfants