Quand le couple se sépare…

Dossier paru dans Les Plumes de LAIA n° 22, octobre 2013

Lorsqu’une famille voit son histoire soudainement bousculée par une séparation, de nouveaux choix se dessinent peu à peu, tandis que d’autres s’imposent rapidement. De nombreux paramètres sont à prendre en considération et, parmi eux, l’instruction en famille. Dans ce dossier, plusieurs témoignages nous ouvrent les portes de l’intimité des familles : comment la séparation s’est-elle passée sur le moment et au fil du temps ? Le maintien de l’instruction en famille reste un choix possible après la séparation. Sont alors balayés les changements en perspective : émotionnels, organisationnels, financiers. L’instruction en famille, lorsqu’elle est maintenue, s’en trouve modifiée, souvent dans la mise en oeuvre ou encore dans l’énergie disponible le temps de récupérer du choc de la séparation. Quand l’instruction en famille vient à s’arrêter, c’est souvent avec regret pour l’un des deux parents et une recherche de solutions est amorcée pour trouer une issue acceptable pour les enfants et les parents. C’est ainsi qu’une situation problématique fait place à la créativité : une alternance d’instruction en famille et d’école, un compromis familial pour le confort de tous. Tous ces partages fourmilles de richesses humaines, d’exemples dans les réorganisations envisagées. Au fil des lectures, c’est un dossier qui apporte du soutien pour les familles confrontées à cette difficulté de vie et de la compréhension pour les autres. Encore une fois, bien des possibles sont à envisager, autant que de familles concernées par cette difficulté. Un dossier qui donne envie de dire que la vie continue…

Nota bene :
Quelle que soit la situation matrimoniale des parents (union libre, mariés, séparés ou divorcés), il est souhaitable que les déclarations annuelles d’instruction en famille soient signées par les deux parents détenteurs de l’autorité parentale.


De la séparation

Muriel partage son vécu de la séparation et apporte un regard conscient sur les effets de cette séparation sur ses enfants et sur le choix de l’instruction en famille. Elle ouvre un espace, celui de sa philosophie de vie. Et, peu à peu, au fil des mots, au-delà du tourment, de la souffrance, apparaissent des transformations, imperceptibles, mais bel et bien présentes.
Quand le conflit s’en mêle […], Une progression familiale vers une instruction paisible […], Des difficultés à surmonter […], Une période de réflexion riche d’enseignements […], Vers une solution pérenne […]

Séparation : continuer l’instruction en famille
Séparée depuis plusieurs années, Elise a deux enfants pré-adolescents instruits en famille. Elle partage avec nous son regard sur l’instruction en famille version parent solo.
Après le couple, le partage de l’autorité parentale subsiste […], Un quotidien alourdi par les difficultés matérielles […]

Une solution à mi-chemin
Pour Céline et son mari, la question de la scolarisation de leurs enfants, âgés de 5 ans et 3 ans, ne s’est pas posée en tant que telle. Mais trouver un nouvel équilibre financier et familial a influé sur le choix du mode d’instruction et le choix de Céline s’est porté sur une école alternative à mi-temps.
Une problématique complexe […], Une solution alternative […]

Quand la séparation mène à l’école
Professeur dans le secondaire, Christine n’était pas satisfaite du mode éducatif proposé par les établissements scolaires. Christine et le papa de son fils ont découvert ensemble l’instruction en famille et avait fait ce choix pour leur fils. Cependant, l’âge de la maternelle et la séparation du couple parental ont remis en cause ce choix.
Une découverte conjointe […], Revirement à l’âge de la maternelle […]

Une continuité aménagée
Les trois enfants de Kristin avaient 13 et 15 ans lorsque la séparation du couple parental est devenue inéluctable. Au milieu de tous les bouleversements que cela entraîne toujours, se trouvait la question du devenir de l’instruction en famille. Comment poursuivre cette grande aventure familiale débutée 12 années auparavant ?
Des arrangements simples […], Retrouver une autonomie financière […], Une instruction en famille différente […], Un regard nuancé sur cette transition […]

Trouver le bon équilibre
Brigitte a vécu une séparation avec le père de sa deuxième fille et un divorce avec le père de son fils. Dans les deux cas, l’instruction à domicile a été maintenue.

 

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.