Une salle de classe à la maison ?

Dossier paru dans Les Plumes de LAIA n° 26, septembre 2014

C’est probablement l’une des premières questions que l’on se pose après avoir franchi le pas de l’instruction en famille : comment organiser le lieu où vont se dérouler les apprentissages ? Chaque famille trouve sa propre réponse. Parfois, l’organisation est évidente. Mais le plus souvent, cela demande une réflexion de plusieurs semaines ou mois avant de trouver l’organisation spatiale qui convient à la famille. Il n’est pas rare non plus que ce qui convenait au début ne soit plus satisfaisant après plusieurs mois ou années : les enfants grandissent, l’instruction évolue, les envies et besoins de chacun également. On se retrouve alors à repenser ce lieu d’apprentissage : la salle de classe va disparaître au profit de la table du salon ou, à l’inverse, la table de la cuisine va être détrônée par un bureau dans une pièce dédiée à l’enseignement. Réflexions, tâtonnements, certitudes, adaptations… Les témoignages qui composent ce dossier sur la salle de classe familiale reflètent la diversité des familles non scolarisantes et, s’ils n’apportent pas de réponse toute faite sur la meilleure façon d’organiser son domicile pour l’instruction en famille, ils nourrissent notre réflexion, nous donnent des idées, nous rassurent ou nous étonnent parfois.


Salle de classe ou pas ?

Isa a expérimenté plusieurs situations avec ses deux filles, aujourd’hui adolescentes : une salle commune dédiée aux découvertes, la table de la cuisine ou du jardin pour poser un cahier, un espace d’étude personnel… Finalement, les apprentissages ont lieu partout, au gré des envies, des besoins et de la curiosité de chacune.
Une salle investie puis désertée […], De découvertes en découvertes […] Espaces personnels et espace commun […], Un espace de stockage […]

Notre “non-salle de classe”
La maison de Catherine ne lui permet pas d’avoir une salle dédiée à l’instruction, et c’est tout naturellement la pièce à vivre qui est devenue la pièce principale pour les apprentissages.
Une pièce à vivre et à apprendre […], Susciter et entretenir l’intérêt au quotidien […]

D’un atelier Montessori… à une salle de stockage
Séverine ne voulait pas d’une salle de classe en tant que telle. Le choix de la pédagogie Montessori l’a néanmoins incitée à créer, dans sa maison, un lieu dédié à l’enseignement, notamment pour stocker et mettre à disposition le matériel Montessori. Peu à peu, ce lieu est devenu une salle de classe, coupé de la vie de la maison et ne répondant plus suffisamment aux besoins des enfants.
Mise en place d’un atelier Montessori […], Glissement… vers la salle de classe […], Fin annoncée de la salle de classe […]

Un salon très fréquenté
Après la déscolarisation de son fils, Stéphanie a réorganisé la pièce la plus fréquentée de la maison afin qu’elle devienne un lieu propice aux apprentissages.

Un grand espace à proximité de la maison
Céline et son mari ont aménagé un espace pour l’instruction à quelques centaines de mètres de chez eux. Cette pièce est un lieu d’apprentissage principalement organisé et utilisé selon les principes de la pédagogie Montessori, tout en restant ouvert à d’autres méthodes et principes éducatifs.
Organisation de l’espace […], Un rituel et quelques règles […], Apprendre dans la continuité […]

La salle de classe qui ne servait plus
Lorsque Marilyne a déscolarisé ses enfants il y a quatre ans, elle a ressenti le besoin d’ancrer l’instruction dans un lieu dédié. Si l’idée a été un tremplin efficace à la mise en route de l’instruction dans sa famille, cette pièce a évolué au fil des ans à mesure des besoins – ou non-besoins – des enfants.
Une fonction pédagogique […], Une utilisation au gré des besoins […], Une salle de classe devenue inutile […]

Une pièce à part
En 2011, Karine décide d’offrir à ses enfants une vie sans école. Elle tâtonne longtemps avant d’adopter une « salle d’activités » et nous raconte aujourd’hui comment cette salle a évolué pour s’adapter aux enfants et à leur instruction.
Hésitations […], Une pièce redécouverte […], Évolution […]

Une grande salle à manger
Stéphanie débute l’instruction en famille avec ses trois garçons de 7 ans, 4 ans et 3 ans. Elle a choisi d’investir la salle à manger comme pièce d’instruction. Elle nous explique comment son choix a, petit à petit, fait évoluer la décoration de sa maison.

Notre salle de classe ? Partout !
Chez France, les apprentissages autonomes sont à l’honneur et les enfants jouent et apprennent partout et à tout moment.

Évolution de notre maison au fil des années
La maison de Véronique n’a cessé d’évoluer au fil des années, s’adaptant constamment aux besoins des enfants. D’abord espaces de jeux, les pièces de la maison ont ensuite été redistribuées pour s’adapter à leur instruction en famille. Enfin, à l’adolescence, les enfants ont ressenti le besoin d’une maison moins singulière, entraînant la famille dans de nouveaux aménagements.
Une maison aménagée pour les moments récréatifs […], Réorganisation de la maison pour l’instruction en famille […], Un nouvel agencement plus conventionnel […]

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.