Les troubles de l’apprentissage

Dossier paru dans Les Plumes n° 45

Instruire son enfant à domicile a beau être une aventure passionnante, le quotidien n’en est pas pour autant un long fleuve tranquille. Mais lorsque son enfant a en plus un profil extraordinaire et des besoins spécifiques pour apprendre, l’instruction en famille peut ressembler à un véritable parcours d’obstacles et de remédiation. Le dossier que nous vous proposons n’aborde pas tous les troubles de l’apprentissage, mais il témoigne de l’engagement des parents et de l’énergie qu’ils déploient pour comprendre leur enfant et adapter leurs choix éducatifs à ses besoins particuliers. Très souvent, cette prise en charge parentale débute bien avant qu’un diagnostic médical ne soit posé et que des aménagements spécifiques puissent être proposés par les divers organismes. Qu’il s’agisse d’autisme, de trouble de l’attention, de dyslexie ou autre, l’instruction en famille demeure possible : si certains enfants sont déscolarisés parce que leur profil particulier ne leur permet pas de s’épanouir en milieu scolaire, d’autres sont instruits en famille depuis bien avant que leurs troubles ne se manifestent de façon évidente. Les pages qui suivent décrivent les difficultés rencontrées, autant celles de l’enfant que celles du parent qui le soutient au quotidien. Ces témoignages sont également source d’inspiration et d’espoir par les nombreuses méthodes et solutions mises en œuvre pour palier les difficultés et accompagner l’enfant jusqu’à lui permettre de devenir un adulte épanoui, aussi instruit et autonome que possible.

Instruire mon enfant autiste
Accompagner un enfant autiste dans ses apprentissages est une tâche difficile qui nécessite un énorme investissement. Mais Caroline ne regrette en rien ce choix : son fils progresse mieux que s’il était en institut.
Un début à l’école […], L’autisme diagnostiqué […], L’hospitalisation de jour […], Un rapport de contrôle négatif […], Le SESSAD envisagé […], L’instruction chez nous […], L’inadéquation
des apprentissages autogérés […],
Évaluer les acquisitions […], L’organisation dans le temps […], L’instruction de sa soeur […], Les troubles du comportement […], Des techniques adaptées à l’autisme […], La vie sociale […], Développer les compétences sociales […], Et pour les années à venir ? […].

Soutenir mon enfant dyslexique
Alison nous décrit comment elle a adapté sa vision de l’instruction en famille après avoir décelé les spécificités de sa fille de 6 ans
Des différences dès la petite enfance […], Des difficultés plus marquées vers 5-6 ans […], Premiers diagnostics et premiers suivis […], Adapter l’instruction en famille […], L’écriture […], Les mathématiques […], Mouvement et semi-autonomie […], Sorties et temps libre […], Faire confiance à son ressenti […], Trouver information et soutien […].

TDA/H : infinie patience et infinie bienveillance
Carlotta nous décrit l’instruction en famille avec son fils concerné par un trouble de l’attention. Si la déscolarisation a grandement aidé son fils, la vie au quotidien demeure parfois difficile.
Un TDA compensé par un haut potentiel […], Des difficultés multiples et peu reconnues […], La déscolarisation et un traitement pour reprendre pied […], Des apprentissages laborieux […], Des exercices répétés et adaptés […], Mathématiques, langues étrangères, histoire […], Un accompagnement constant […], La gestion délicate des émotions […], Les bienfaits de l’instruction à en famille […], Vers la rescolarisation ? […], Le prix de l’instruction en famille[…].

Haut potentiel, Asperger et multidys
Les enfants de Maria ont tous les deux des profils particuliers. Elle nous raconte le diagnostic de son fils et son choix des apprentissages autonomes pour lui redonner le goût d’apprendre, puis la non-reconnaissance des difficultés de sa fille lors des contrôles pédagogiques.
L’apaisement avec la déscolarisation […], Réveil des troubles avec l’enseignement scolaire […], Vers la suspension des contraintes […], Des intérêts multiples […], L’envie d’apprendre toujours plus grande […], Des projets d’avenir […], De meilleures compétences sociales […], Des craintes résiduelles face à l’avenir […], Scolarisation de la sœur […], Premiers apprentissages […], Un premier contrôle négatif […], Prémices de difficultés […], Nouveau contrôle négatif […], Un long protocole jusqu’au diagnostic […].
⇒ Pour aller plus loin : Les APIE Conf’ des enfants à haut potentiel – 16 conférences sur le thème des enfants à haut potentiel, hypersensibles, Asperger… En un mot : les enfants atypiques !

Dyspraxie et dysgraphie : de l’école à l’instruction en famille
C’est la dyspraxie d’Étienne qui a guidé Mari et sa famille sur le chemin de l’instruction en famille voici maintenant plus de dix ans. Elle raconte le rôle de cette pathologie (parmi d’autres) dans le choix de l’instruction de ses enfants.
Des années chaotiques en classes maternelles […], Du CP à la déscolarisation […], Progresser à son rythme […], L’intérêt d’un enseignement avec peu d’écrit […].

Encadrés
Les organismes publics d’aide à la prise en charge des troubles de l’apprentissage
Le système PECS
La méthode Davis
Liste non exhaustives des ouvrages appréciés par les parents non scolarisants
Des aménagements spécifiques pour les examens

 

Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.